✓ Très bien notés par nos clients

✓ Personnel francophone sur place

✓ Bon service, prix bas

Composez votre voyage en Tanzanie

Vous aimeriez partir en voyage en Tanzanie ? Composez maintenant votre voyage sur mesure, vous-même, en 6 étapes seulement. C’est gratuit et sans engagement ! Une fois votre demande envoyée, nos conseillers prendront le temps de vous composer une offre de voyage. Vous serez alors rapidement contactés pour discuter des détails.
Vous devez être impatients de partir… alors, avez-vous déjà réservé vos billets d’avion pour la Tanzanie ?

 

 

Choisissez les parcs nationaux et les îles que vous aimeriez visiter

Hotels

Choisissez ci-dessous un hôtel par parc national. Pour chaque parc, vous avez le choix entre un hôtel Silver (€), un hôtel Golden (€€) ou un hôtel Platinum (€€€). En certaines saisons, les hôtels les plus réservés sont moins chers que les hôtels budgets... alors profitez-en ! ;-)

Votre voyage

Vous pouvez contrôler vos informations ici et voir à quoi votre voyage ressemblera.

Vos informations

Prénom
Nom de famille
Adresse e-mail
Numéro de téléphone
Pays
Date de départ

Voyageurs

Vous voyagez avec 0 personnes, dont adultes et enfants.

Indication des prix

Parc national / île Jours par jour Sous-total
Total €0.00 par personne*

* Inclus guide, jeep de safari, entrée aux parcs et hôtels.

Parcs nationaux et îles

Vous allez visiter les parcs nationaux et îles suivants :

Jour 1 : Arrivée

Une fois que vous êtes arrivé à l’aéroport international du Kilimandjaro, en Tanzanie, notre guide spécialisé vous attendra avec une pancarte portant votre nom. Il vous emmènera en toute sécurité à votre hôtel à Arusha. Vous y passerez la première nuit pour vous remettre du vol. C’est le moment de commencer à s’habituer à l’ambiance africaine, par exemple en dégustant une boisson africaine typique. Vous pourrez bien sûr aussi profiter de la piscine pour vous détendre et vous rafraîchir.

Votre guide Tanzania Specialist est très expérimenté et est incollable sur la culture du pays. Mais il a aussi beaucoup de connaissances sur la nature de son pays, qui attire tellement de gens à voyager en Tanzanie. Alors n’ayez pas peur de poser une question, notre guide se fera un plaisir de vous répondre.

Votre safari en Tanzanie commencera alors vraiment le jour suivant.

Jour 2 -

Dérivé de la grande rivière Ruaha, qui coule le long de sa marge sud-est, le parc national de Ruaha est l’une des rares régions sauvages de Tanzanie où l’on peut vivre une expérience rare d’observation des animaux, pimentée par un paysage fascinant. Ruaha est connu pour avoir la plus forte concentration d’éléphants que tout autre parc national d’Afrique de l’Est. C’est également un endroit où l’on peut facilement observer de magnifiques mammifères comme les antilopes Koudou, noires et rouannes, que l’on ne trouve dans aucun autre parc national, dans la forêt de Miombo. Le parc est également un habitat pour les chiens sauvages, les lions, les léopards, les guépards, les girafes, les zèbres, les impalas et les chacals, tous des espèces menacées. Le parc est l’un des paradis des oiseaux de Tanzanie avec plus de 571 espèces. Le parc national de Ruaha se vante de son écosystème presque vierge et inexploré, ce qui rend l’expérience de safari des visiteurs très unique.

Jour 2 -

Aujourd’hui, vous allez visiter la réserve de Selous – l’une des plus grandes réserves de chasse au monde ! De nombreux éléphants, hippopotames et crocodiles y vivent et vous pourrez également y observer des rhinocéros en voie de disparition et des chiens sauvages difficiles à trouver ! C’est beaucoup plus calme ici que dans les autres parcs, donc vous avez certainement la chance de vivre une expérience de safari unique ! La rivière Rufiji, qui se jette dans l’océan Indien, traverse toute la réserve. Autour de cette rivière, il y a une zone marécageuse avec une énorme quantité de crocodiles. Les gorges de Stiegler constituent une attraction particulière. Il s’agit d’une brèche de 100 mètres de profondeur et de 100 mètres de largeur. Selous est également l’un des rares parcs nationaux où vous pouvez faire un safari en bateau. C’est aussi l’un des rares parcs qui permettent de faire un safari à pied. Mais vous pouvez aussi profiter pleinement des environs en voiture et observer les nombreux animaux !

Jour 2 -

Vous visiterez le parc national de Mikumi, un des parc du sud de la Tanzanie avec un paysage similaire à celui du Serengeti. Mikumi est le parc le plus facile à atteindre si vous venez de Dar es Salaam. Cela en fait une destination idéale pour les safaris courts au départ de Dar es Salaam, même pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps !

Le parc compte une grande variété d’animaux. Les bassins des hippopotames permettent d’accéder facilement aux hippopotames et abritent également de nombreux oiseaux uniques ! La plaine alimentaire de Mkata est une vaste plaine dans le parc où l’on peut très bien observer la faune. Les animaux que vous pouvez voir ici sont des lions, des éléphants, des zèbres, des gnous, des impalas, des buffles et plus de 400 espèces d’oiseaux différentes ! Le parc borde la réserve de Selous au sud et les deux zones forment un écosystème unique. Les chances de rencontrer des lions grimpant aux arbres y sont plus grandes que dans d’autres parcs !

Jour 2 -

Aujourd’hui, vous allez visiter le parc national des montagnes d’Udzungwa. D’une superficie de 1990 km2, il abrite divers habitats tels que la forêt tropicale humide, la forêt de montagne, la forêt de miombo, la prairie et la steppe. On y trouve plus de 400 espèces d’oiseaux, 2500 espèces de plantes et 6 espèces de primates.

Udzungwa est un aimant pour les randonneurs car le parc n’a pas de routes pavées et n’est accessible qu’à pied. Un excellent réseau de sentiers forestiers comprend la populaire randonnée d’une demi-journée vers la cascade de Sanje, qui plonge de 170 mètres à travers un brouillard brumeux dans la vallée boisée en contrebas.

Les ornithologues sont attirés à Udzungwa pour la richesse de sa faune aviaire, qui comprend plus de 400 espèces. Quatre espèces d’oiseaux sont propres à Udzungwa, dont la perdrix, découverte pour la première fois en 1991, qui est plus étroitement apparentée à une espèce asiatique qu’à tout autre oiseau africain.

Parmi les six espèces de primates enregistrées, le colobe rouge Iringa et le mangabey à crête Sanje ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde – cette dernière est restée remarquablement inconnue des biologistes avant 1979.

Jour 2 -

Le parc national de Katavi est situé dans une région reculée au sud-ouest de la Tanzanie, dans un bras tronqué de la vallée du Rift qui se termine dans l’étendue peu profonde et couveuse du lac Rukwa. La nature sauvage de Katavi est l’une des zones les plus vierges de tout le pays.

Le paysage spectaculaire de Katavi est aussi varié que vierge. Les plaines inondées de roseaux épais et les cours d’eau denses abritent une énorme population d’hippopotames et une avifaune variée. Dans les forêts situées à l’ouest, le couvert forestier abrite des troupeaux de buffles et d’éléphants. Les lacs saisonniers se remplissent d’eau sale et colorée après les pluies et les animaux de tous les coins du parc y descendent pour boire. Le parc abrite également les rares espèces d’antilopes rouannes et de zibelines, et c’est un lieu incontournable pour les visiteurs qui ont l’intention d’explorer la nature sauvage du continent.

Isolé, sauvage et peu fréquenté, Katavi est une véritable nature sauvage, qui offre aux quelques âmes intrépides qui s’y rendent un goût exaltant de l’Afrique comme cela devait être il y a un siècle.

Jour 2 -

Jour 2 -

Le parc national de Mkomazi est un magnifique parc national de 3 500 kilomètres carrés situé dans le nord de la Tanzanie. Éloigné et initialement inaccessible, il a été fondé en 1951 mais n’a jamais reçu le soutien financier nécessaire comme les autres parcs. Ce n’est qu’en 1989 que sa véritable signification a été reconnue. Aujourd’hui, il est facilement accessible. Le parc national de Mkomazi est une région sauvage spectaculaire. Au nord-ouest, le Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique, est en vue. Au sud, les montagnes Pare et Usambara créent une toile de fond spectaculaire, et au nord, le vaste parc national de Tsavo au Kenya borde le Mkomazi et constitue une base commune pour les troupeaux d’éléphants, d’oryx et de zèbres en migration pendant la saison des pluies. Avec le Tsavo, il forme l’un des plus grands et des plus importants écosystèmes protégés de la planète. Mkomazi est situé à la pointe sud du Sahel. C’est une zone aride classique avec un buisson gris-vert de nyika, de vieux baobabs et des collines rocheuses isolées. En d’autres endroits, les broussailles marines font place à des forêts de savane avec des acacias parasols et des mbugas – des vallées de prairie plates. Les animaux sont également typiques du paysage sec : girafes, antilopes, petits koudous, impalas et gazelles se partagent la réserve avec les éléphants, les buffles et de nombreux prédateurs, dont le lion, le léopard et le guépard. Au total, 78 espèces de mammifères ont été recensées. Il y a également plus de 400 espèces d’oiseaux enregistrées comme les calaos, les tisserins, les pintades, les aigles de combat et la huppe fasciée.

Jour 2 -

Après le petit-déjeuner, vous rassemblez vos bagages et vous partez pour le parc national du lac Natron. Le magnifique trajet vous fera passer par la vallée du Rift et, en chemin, vous visiterez un village maasai. Les Maasai vivent sur le territoire des lions et des éléphants, mais ils savent comment protéger leur propre territoire – et celui de leurs chèvres et de leurs vaches – selon les principes de la nature.

Au cours de cette visite, ils vous diront comment et vous décriront leur vie quotidienne. Ensuite, vous vous rendez au lodge pour un délicieux déjeuner.

Le lendemain matin, l’excursion se poursuit jusqu’au Lac Natron, un site de reproduction de flamants roses de renommée mondiale. Un guide local vous accompagnera jusqu’au point de vue, où des millions de ces étonnants oiseaux peignent l’horizon en rose. Le déjeuner est servi dans votre lodge magnifiquement situé, entre un volcan et un lac ; un endroit merveilleux pour se détendre l’après-midi. Mais si vous souhaitez repartir avec votre guide, vous pouvez bien sûr le faire.

NB : En raison de plusieurs incidents survenus aux chutes d’eau du Lac Natron, nous ne recommandons pas de faire une randonnée sur les rochers escarpés. En tant que tour-opérateur, nous sommes toutefois tenus de payer toutes les activités à l’entrée du Lac Natron. Si vous souhaitez tout de même faire une randonnée aux chutes d’eau, vous devez le faire à vos propres risques et périls.

Jour 2 -

Le lac Eyasi est un lac salé endoréique saisonnier peu profond situé au fond du Grand Rift, au sud des hautes terres du Ngorongoro. Le paysage du lac Eyasi attire les hippopotames qui aiment se rafraîchir dans ses eaux saumâtres. Les amateurs d’oiseaux seront ici au paradis, car le lac attire un grand nombre d’oiseaux de toutes tailles et couleurs. Parmi les principaux oiseaux que l’on y trouve, on peut citer la spatule d’Afrique, les flamants roses, les mouettes à tête grise, les grands pélicans blancs et l’avocette.

Les bushmen Hadzabe vivent dans cette région, tout comme les tribus Datoga et Mbulu. Une visite avec les bushmen vaut la peine et ils vous montreront gracieusement où et comment ils vivent et chassent. Ils vivent entièrement de la brousse et chassent à l’arc.

Jour 2 -

Sur votre chemin depuis/vers le parc national du Serengeti, vous pourrez visiter les gorge d’Olduvai, profondes de 100 mètres et larges de 50 km, un ravin escarpé situé entre le cratère du Ngorongoro et le parc national du Serengeti. C’est l’un des sites archéologiques les plus célèbres d’Afrique de l’Est, où des restes des premiers hommes ont été découverts. Les centaines de fossiles (os) découverts ici remontent à des millions d’années.

Les gorges d’Olduvai font de la zone de conservation du Ngorongoro un lieu important dans le monde pour l’étude des origines et de l’évolution de l’homme. Vous pourrez également visiter un petit musée à cet endroit.

Jour 2 -

Le parc national des Monts Mahale est situé dans l’ouest de la Tanzanie, sur la rive du lac Tanganyika, au sud de la ville de Kigoma, et porte le nom des montagnes de Mahale. Il s’agit de l’une des deux seules zones protégées pour les chimpanzés en Tanzanie. La population de chimpanzés du parc national des montagnes de Mahale est la plus importante connue et le seul endroit où les chimpanzés et les lions coexistent.

Une autre caractéristique inhabituelle du parc est qu’il est l’un des rares en Afrique où vous vous promènerez, car il n’y a pas de routes dans les limites du parc. La seule façon d’entrer et de sortir du parc est de traverser le lac en bateau.

La rencontre avec les chimpanzés est une expérience magique ! Passez une matinée aventureuse à la recherche des chimpanzés sur les pentes boisées du parc national de Mahale. Pendant la randonnée, qui est dirigée par des guides bien informés et expérimentés, vous rencontrerez bientôt le groupe de chimpanzés résidents et vous aurez une heure pour les observer avant de retourner au lodge. Comme les chimpanzés sont sensibles à de nombreuses maladies humaines, des règles strictes s’appliquent à la conduite sûre des safaris de primates en Tanzanie.

Le meilleur moment pour visiter le parc est la saison sèche, de juin à octobre. Pendant cette période, les chimpanzés peuvent être observés en grands groupes. En plus des chimpanzés, la chaîne de montagnes de Mahale offre une faune et une flore forestières étendues, habitat des singes muets, de plus de 80 espèces de mammifères et de nombreux oiseaux.

Jour 2 -

Le parc national de Gombe Stream est situé à l’ouest de Kigoma et a été créé en 1968. C’est l’un des plus petits parcs nationaux de Tanzanie, avec seulement 35 km2 de terres protégées le long des collines de la rive orientale du lac Tanganyika. Il est principalement destiné à ceux qui veulent voir des chimpanzés hors des sentiers battus.

Des randonnées guidées emmènent les visiteurs dans la forêt pour observer les chimpanzés à l’état sauvage. Le terrain est caractérisé par des vallées escarpées et la végétation forestière va de la prairie à la forêt et à la forêt tropicale humide. Le parc, qui n’est accessible que par bateau, est surtout connu comme le lieu où Jane Goodall a été la première à mener des recherches comportementales sur les populations de chimpanzés. La communauté de chimpanzés de Kasekela, qui est présentée dans plusieurs livres et documentaires, vit ici. D’autres primates tels que les babouins anubis, les singes à souche rouge, les diadèmes, les singes à queue rouge et les singes verts du sud vivent également ici.

Le parc abrite également plus de 200 espèces d’oiseaux et de cochons de brousse. On y trouve également de nombreuses espèces de serpents et on peut parfois y voir des hippopotames et des léopards.

Jour 2 -

Bagamoyo est une ville qui a été fondée à la fin du 18e siècle et qui est une extension du village beaucoup plus ancien de Kaole, datant du 8e siècle. Bagamoyo a même été la capitale de l’Afrique orientale allemande et l’un des plus importants ports commerciaux de la côte est-africaine. Dans les ruines de Kaole se trouvent les restes de deux mosquées et de 30 tombes du 13ème siècle. Vers le XVIIe siècle, la colonie a commencé à s’étendre à 2 ou 3 miles au nord de Kaole. Cette région a connu une prospérité croissante et, au 18e siècle, elle a reçu le nom de Bagamoyo en tant que station importante pour le commerce des caravanes (le nom signifie « soulagement et repos »). Jusqu’au XVIIIe siècle, Bagamoyo était un petit centre commercial où la majorité de la population était constituée de pêcheurs et d’agriculteurs.

Les marchandises les plus importantes étaient entre autres le poisson, le sel et le caoutchouc. Dans la première moitié du XIXe siècle, Bagamoyo est devenu un port de commerce pour l’ivoire et la traite des esclaves. Les marchands venaient de l’intérieur de l’Afrique en direction de Zanzibar. Cela explique la signification du mot Bagamoyo (« Bwaga-Moyo »), qui signifie en swahili « pose ton cœur ». On peut se demander si cela est dû à la traite des esclaves qui passait par la ville (« abandonnez tout espoir ») ou aux porteurs qui se sont reposés à Bagamoyo après avoir transporté sur leurs épaules 35 livres de marchandises en provenance de la région des Grands Lacs (« déchargez et reposez-vous »).

De nombreux explorateurs européens, dont Richard Burton, Henry Morton Stanley et David Livingstone, ont commencé et terminé leur voyage ici. En 1868, des missionnaires français ont fondé le Freedom Village à Bagamoyo pour servir de refuge aux esclaves libérés. Pendant le reste du siècle, la ville a servi d’escale aux missionnaires qui se rendaient à l’intérieur des terres depuis Zanzibar. Lorsque l’Empire allemand a décidé en 1905 de construire un chemin de fer de Dar Es Salam vers l’intérieur des terres, l’importance de Bagamoyo a commencé à décliner et aujourd’hui Bagamoyo est un centre de construction de boutreaux à voile.

Le gouvernement s’efforce de préserver les ruines coloniales à Bagamoyo et dans les environs et de faire revivre la ville. Le rythme tranquille de Bagamoyo et son histoire fascinante en font une agréable excursion d’une journée ou d’un week-end.

Jour 2 -

Mwanza ou Rock City est la ville la plus fréquentée de Tanzanie après Dar Es Salaam. Comme elle est située au bord du lac Victoria, l’industrie de la pêche est une part importante de l’économie. Sur le lac lui-même, vous pouvez voir les magnifiques rochers dans l’eau ; une scène très impressionnante.

Bien que la ville soit très animée, vous pouvez aussi simplement en profiter et faire une excursion en bateau sur le plus grand lac d’Afrique. Une belle excursion avant ou après votre safari.

Jour 2 -

Faites une pause dans l’agitation de votre safari en Tanzanie et visitez les tranquilles hauts plateaux de Mufindi, situés près de la ville d’Iringa, entre les parcs nationaux de Ruaha et de Nyerere.

Cette retraite paisible dans les hautes terres du sud offre une pause bien nécessaire dans la chaleur et la poussière de la route des safaris. Les hauts plateaux de Mufindi abritent des plantations de thé, des fleurs sauvages et l’air frais des montagnes. Prenez une grande respiration et détendez-vous dans cette destination pittoresque et tranquille.

À Mufindi, vous sortez des sentiers battus et cela signifie qu’il est temps de profiter de la nature. Cette région est caractérisée par des montagnes volcaniques, des prairies, quelques forêts, des lacs et des chemins de campagne sinueux à travers les plantations de thé. Explorez la région pendant la journée et détendez-vous le soir au coin du feu.

Les hauts plateaux du Mufindi peuvent être visités toute l’année. La saison sèche dure de mai à novembre, suivie de légères pluies jusqu’en février et de grosses pluies jusqu’en avril. Il est recommandé de porter des vêtements chauds pour les matins et les soirées fraîches. Vous pourrez y pratiquer diverses activités.

Les sentiers d’équitation offrent un excellent moyen d’explorer la région à cheval avec un guide expérimenté. Le vélo de montagne est également un excellent moyen d’explorer la région. La pêche à la mouche est possible, bien que les stocks de truites arc-en-ciel varient selon la saison. Le kayak dans les lacs clairs est une façon relaxante de passer un après-midi. Il est possible de visiter des plantations de thé et un village local, et même de jouer au golf.

Jour 2 -

Aujourd’hui, vous allez visiter Tanga. C’est le siège régional de la région et l’une des plus grandes villes du pays. Comparée à Arusha ou Moshi, c’est une ville tranquille, mais avec une population comparable. La ville de Tanga est située sur l’océan Indien, près de la frontière avec le Kenya. Le nom de Tanga est dérivé du mot « voile », car le port et ses environs sont toujours le centre de la vie à Tanga. Les principales marchandises d’exportation du port sont le sisal, le café, le thé et le coton. Sous le contrôle du Sultanat d’Oman, la ville a continué à fonctionner comme un port de commerce pour l’ivoire et les esclaves. Les Allemands ont acheté la bande côtière de la Tanzanie continentale au sultan de Zanzibar en 1891 et elle est devenue le centre de la ville avant l’établissement de Dar es Salaam au début du 20e siècle. Après la Première Guerre mondiale, la Grande-Bretagne a pris le contrôle et a utilisé son potentiel agricole, et certaines des imposantes maisons coloniales des membres les plus haut placés de l’Empire britannique se trouvent encore près de la mer. Cependant, depuis l’indépendance en 1961, le port de Tanga a perdu de plus en plus d’influence. Aujourd’hui, malgré sa taille, Tanga est un endroit agréable avec une atmosphère semi-coloniale endormie, de larges rues pleines de cyclistes et de motos, une architecture fascinante et un charme délavé. Les bâtiments de la ville sont toujours marqués par son histoire : de fabuleuses villas Art déco sur la péninsule de Ras Kazone, des bâtiments aux balcons d’acajou ornés, des fenêtres en verre coloré et de lourdes portes sombres ornent le paysage urbain. L’hôpital Bombo, construit par les Allemands, directement sur la route principale de Ras Kazone, s’élève comme un château dans un conte de fées de Grimms. Il est tombé en ruine depuis longtemps et abrite aujourd’hui de nombreux oiseaux.

Jour 2 -

Jour 2 -

L’île de Kilwa Kisiwani est située au sud de la Tanzanie, à une courte distance en bateau du continent et était autrefois un port maritime prospère. À partir du XIe siècle, les sultans de Kilwa se sont enrichis en contrôlant le commerce de l’or. Les ruines les plus importantes de cette période sont la Grande Mosquée et le Palais de Husuni Kubwa.

Le palais était sans égal en Afrique de l’Est pour sa sophistication et sa splendeur architecturale. La Grande Mosquée a été fondée au 14ème siècle et a été la plus grande mosquée d’Afrique subsaharienne jusqu’au 16ème siècle. Les Portugais y ont construit une forteresse en 1505.

Le Fort de Kilwa a été inclus dans le World Monuments Watch en 1996 et les sites historiques de l’île en 2008, et la même année, le WMF a commencé les travaux de conservation.

Sur Kilwa, les ruines du palais de Husuni Kubwa et une partie effondrée du mur d’enceinte original de la ville, près du palais Makutani, ont été restaurées. En mars 2014, l’équipe de conservation a achevé la reconstruction du principal réservoir d’eau sur Songo Mnara en plus de la restauration de 13 structures.

Kilwa Kisiwani et Songo Mnara sont parmi les sites historiques les plus importants de la côte de l’Afrique de l’Est et ont tous deux été déclarés sites du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1981.

Jour 2 -

Souvent négligé par les voyageurs, Pangani est une merveilleuse découverte ! Les plages tranquilles du continent à Pangani ne sont pas faciles d’accès, mais cela vaut la peine pour ceux qui recherchent la paix et la tranquillité dans un véritable havre de beauté tropicale plutôt que l’agitation des îles bruyantes et coûteuses.

Ce petit village, situé à environ 50 km au sud de Tanga et à 170 km au sud de Mombasa, est toujours un paradis intact. Bien que les archéologues aient trouvé les vestiges de petits établissements du XVe siècle sur les falaises au nord de Pangani, la ville moderne n’a été connue qu’au XIXe siècle, lorsqu’elle est devenue un point important sur les routes des caravanes sous la domination nominale de Zanzibar.

À partir des années 1860, de grandes plantations de sucre et de noix de coco y ont été établies. Travaillée par des esclaves, Pangani est également devenue un centre important de la traite des esclaves. Les bâtiments résidentiels le long de la rue principale de Pangani donnent au moins une impression de son histoire, car ils présentent une architecture à la fois arabe et européenne.

Le long de la côte apparemment sans fin bordée de palmiers et de cocotiers se trouvent les lodges. Un endroit tranquille pour se reposer et se détendre. Malgré sa situation isolée, il existe plusieurs alternatives si vous voulez plus que du calme et de la tranquillité.

Des excursions de plongée ou de snorkeling peuvent être organisées avec les pêcheurs locaux. Ces pêcheurs swahilis sont aussi tout à fait disposés à offrir leurs services et à vous emmener sur les bancs de sable au large de la côte pour un pique-nique au soleil. Bien que leurs ngalawas (bateaux en bois) soient de fabrication assez grossière, ces petits bateaux coupent l’océan comme un couteau. Les récifs coralliens ne sont pas loin de la côte. Alors si vous êtes énergique, plongez dans cet incroyable pays de rêve sous-marin !

Vous pouvez également prendre le bateau pour vous rendre sur une petite île de sable, Maziwi (nouvellement désignée comme réserve marine), qui repose sur le récif de corail. La plupart des lodges proposent des sorties en planche à voile, en kayak et en boutre ainsi que des sorties de pêche. Des excursions plus longues comme celle vers l’île de Zanzibar, une croisière sur le fleuve Pangani ou même un voyage plus au sud vers la réserve de Saadani, récemment délimitée, peuvent être organisées.

Jour 2 -

Aujourd’hui, vous prenez un vol de l’aéroport du Kilimandjaro à Nairobi. Nairobi est la capitale et la plus grande ville du Kenya. Son nom vient de l’expression massaï Enkare Nairobi. Cela se traduit par « eau fraîche », une référence à la rivière Nairobi qui traverse la ville. Elle porte également le surnom de « Green City in the Sun ».

La ville a été fondée en 1899 par les autorités coloniales de l’Afrique orientale britannique, en tant que dépôt ferroviaire sur la voie ferrée de l’Ouganda, et s’est rapidement développée pour remplacer Mombasa comme capitale du Kenya.

Nairobi est l’une des villes les plus grandes et les plus intéressantes d’Afrique. Elle semble ne jamais dormir. La ville entière a une énergie sans limite, et est un endroit prospère où l’on peut trouver toute la vie humaine. Elle abrite des milliers d’entreprises, de sociétés et d’organisations internationales.

Jour 2 -

Aujourd’hui, vous allez visiter Dar Es Salaam. Dar es Salaam est l’ancienne capitale de la Tanzanie et une ville incroyablement vivante ! Outre la vie citadine avec le plus grand marché d’Afrique de l’Est, des centres commerciaux modernes et de délicieux restaurants locaux.

La ville offre également la possibilité de profiter des magnifiques plages de sable qui se trouvent sur la côte tranquille au nord et au sud de la ville !

Ici, vous pouvez profiter d’une boisson rafraîchissante et de l’océan bleu azur ! Il y en a donc pour tous les goûts !

Jour 2 -

Saadani est un parc national qui est souvent négligé. Ce petit parc n’est qu’à quatre heures de route de Dar es Salaam et à trois heures de route de Tanga.

Son emplacement est particulier car il se trouve sur la côte, ce qui permet d’observer la faune et la flore dans un environnement unique. C’est le seul parc national sur la côte de l’Afrique de l’Est. Il offre une variété de paysages : mangroves, grandes barrières de corail, mer et plage avec de nombreux palmiers, savane et champs de coton. Le parc national compte une importante population de cobayes d’eau, de gnous, d’antilopes, de cobayes des roseaux, de buffles et de girafes. On peut également y voir régulièrement des phacochères, des babouins et des singes à barbe blanche. Les éléphants, les lions et les léopards sont un peu plus timides ici, mais avec un peu de chance, vous les apercevrez peut-être aussi ! Dans le parc national de Saadani, vous pouvez également faire un safari en bateau sur le wami, où vous pourrez voir des hippopotames, d’énormes crocodiles et de magnifiques martins-pêcheurs. Une autre activité agréable que vous pouvez faire ici est un safari à pied. Ici, vous vous promenez dans le parc avec un ranger armé. C’est le seul parc national où vous pouvez combiner un safari d’aventure avec un séjour relaxant sur de belles plages blanches avec de nombreux palmiers.

Jour 2 -

Aujourd’hui, vous visiterez la magnifique chaîne de montagnes Usambara, qui est entrecoupée de plaines herbeuses et de forêt tropicale humide et qui est connue pour les nombreux villages colorés que vous pourrez visiter pendant votre séjour dans cette région. Les montagnes Usambara sont situées au sud du parc national de Tsavo au Kenya et du parc national de Mkomazi en Tanzanie. C’est l’un des endroits les plus méconnus de Tanzanie et c’est ce qui en fait un véritable paradis pour les amoureux de la nature et de la randonnée.

Vous partirez en randonnée avec un guide local et découvrirez la belle diversité de cette vaste région. Par temps clair, vous pourrez voir les plaines herbeuses de Mkomazi ainsi que le Kilimandjaro et apprécier les magnifiques vues que cette région a à offrir. Au cours de cette promenade spéciale, vous aurez l’occasion de rencontrer les habitants qui vous salueront et vous donneront un sourire amical. Les habitants sont très accueillants et si vous êtes ouvert et intéressé, vous serez spontanément invité à faire plus ample connaissance avec eux.

Jour 2 -

Jour 2 -

Aujourd’hui, le safari en Tanzanie commence vraiment. Après avoir pris votre petit-déjeuner, votre guide privé démarrera la voiture de safari avec laquelle vous vous dirigerez vers le parc national.

Le parc national d’Arusha est connu pour ses nombreuses espèces d’oiseaux exotiques que vous pourrez apercevoir lorsque vous traverserez la forêt tropicale humide. Le petit parc compte pas moins de 400 espèces d’oiseaux. Par exemple, vous pourrez voir le magnifique calao à joues argentées et le grand flamant rose. En certaines saisons, les lacs du parc sont remplis de milliers de flamants, y compris le Flamant rose. Outre les grands lacs, le parc est composé de beaux cratères, de cascades, de montagnes et de plaines herbeuses.

En outre, Arusha est connu pour le singe Colobus noir et blanc. Ce singe noir et blanc est assez rare et se reconnaît à sa longue queue et doit son nom à son pouce aplati. Le nom « colobus » vient du grec « kolobos », qui signifie « souche ».

Jour 2 -

Après le petit déjeuner, nous nous dirigerons vers le parc national de Tarangire et nous y resterons toute la journée afin de profiter de la belle nature de Tarangire. Ce parc est connu pour ses grands groupes d’éléphants et pour ses baobabs géants de plusieurs centaines d’années. En saison sèche, vous pouvez voir des groupes de 250 éléphants ! Ces éléphants peuvent peser jusqu’à 6 000 kilos. Ils ont leur propre technique pour extraire l’eau des baobabs. Votre guide privé pourra vous en dire plus !

De plus, vous verrez beaucoup d’autres animaux sauvages dans le parc national de Tarangire. La rivière Tarangire et le lac Barunge sont les principales sources d’eau de ce parc. Vous pouvez souvent y voir beaucoup d’animaux y boire.

Jour 2 -

Profiter de la vue sur le lac Manyara, c’est ce que nous allons faire aujourd’hui. En traversant le parc national du lac Manyara, il y a de grandes chances que vous puissiez rencontrer des éléphants rapidement dans les espaces boisés nommés « woodlands ». Plus loin, cette forêt devient moins boisée et se transforme lentement en prairie.

Vous pouvez également vous rendre à la « Hippo pool » de Manyara. Préparez-vous pour un spectacle impressionnant où de nombreux hippopotames se baignent tôt le matin jusqu’à tard dans la nuit. Outre les oiseaux, singes, éléphants et hippopotames, vous verrez bien plus d’animaux car il y a une grande diversité d’animaux sauvages dans le parc national du lac Manyara.

Vous pourrez également voir le magnifique escarpement de la Vallée du grand Rift (Rift Valley Escarpment) avec ses 400 mètres de profondeur. L’escarpement s’est formé il y a environ 22 à 25 millions d’années lorsque la croûte terrestre s’est affaiblie et déchirée. Cela a créé une déchirure de plusieurs milliers de kilomètres à travers l’Afrique de l’Est. C’est si grand qu’on peut même le voir de l’espace. Cette vallée offre des paysages uniques où de nombreux animaux aiment se retrouver. L’un de ces types de paysages est une jungle très dense où vivent des centaines de groupes de singes et de nombreux oiseaux. Vous y trouverez aussi bien sûr le lac Manyara, d’après lequel le parc national est nommé.

Jour 2 -

Aujourd’hui, nous arriverons à ce qui sera le point culminant du safari pour la plupart des voyageurs : le parc national du Serengeti. Le Serengeti est de loin le parc national le plus célèbre au monde, principalement à cause de la grande migration. Les films sur la nature les plus impressionnants sont ont été tournés ici. Vous partirez à la recherche de la migration avec votre guide et vous apprêterez à vivre une expérience inoubliable. Nous espérons y trouver des milliers d’animaux à la recherche d’herbe fraîche et de nourriture.

Le nom du parc est dérivé du peuple Massaï et signifie «Plaines sans fin». En raison de l’écosystème très diversifié du parc, une grande variété de paysages impressionnants s’offrent à vous, tels que des savanes, des montagnes, des paysages forestiers et de nombreuses rivières.

Il y a aussi de nombreux prédateurs dont plus de 4000 Lions, environ 225 chimpanzés, environ 1000 Léopards, environ 3500 Hyènes et plusieurs centaines de chiens sauvages africains ! Votre guide vous aidera à les trouver. Alors, prêts pour rencontrer le Big 5 ?

Jour 2 -

Ce jour, nous arriverons à l’une des célèbres «7 merveilles africaines», le cratère du Ngorongoro. A l’origine, le cratère était un grand volcan qui a fait éruption il y a 2 millions d’années, mais est maintenant devenu l’endroit avec la plus forte concentration d’animaux sauvages en Afrique ! Pendant la descente, vous êtes entouré des plus beaux animaux et de nature. Une fois dans le cratère, une vue indescriptible s’offre à vous.

Dans le cratère du Ngorongoro se trouvent plusieurs familles de lions, buffles, gnous et beaucoup d’autres espèces animales. La chance de repérer des rhinocéros est la plus grande à cet endroit ! En bref, c’est l’endroit idéal pour voir tous les membres du big 5 réunis au même endroit.

Jour 2 -

Jour 2 -

Jour 2 -